Comprendre
Comprendre
Comprendre
Comprendre
Comprendre
Comprendre

Harcèlement psychologique

Les coûts reliés au manque de connaissances…de soi!

Aussi simple que…

Après de longues observations concernant les êtres humains en général et particulièrement au travail, je me suis rendue compte que le pire fléau qui soit est le manque de connaissance de soi. Cela entraîne quantité de faux pas, de mauvaises décisions et l’exercice d’un leadership boiteux.

Voici ce dont je parle:

Aussi simple que les soins du corps: dormir, boire de l’eau, manger sainement, faire du sport!

Aussi simple que la connaissance du fonctionnement de vos hormones plus fortes que votre volonté, celles du stress plus particulièrement. Combien d’entre vous avez déjà assisté à une formation ou conférence sur le stress? Une grande majorité! Combien d’entre vous applique des stratégies efficaces pour le parer?

Aussi simple que savoir communiquer. On le sait, il existe une façon de dire les choses qui bloquent toutes les possibilités d’entente et une façon qui permet la collaboration, l’ouverture et l’engagement.

Aussi simple que la civilité. Saviez-vous que 80% des plaintes de harcèlement au travail sont refusées parce qu’elles ne répondent pas aux critères de harcèlement? Il s’agit, dans 80% des cas je le répète, d’un manque de civilité, de savoir-être et de savoir-vivre ensemble.

Aussi simple que d’être outillé pour éduquer vos enfants:  connaître les stades, encadrer. Pas besoin d’être pédiatre, juste un peu connaissant pour éviter certains pièges et utiliser son gros bon sens. Vous savez en 2014, le GROS BON SENS à encore sa place. À partir du moment où ce n’est plus vous qui décidez l’heure du coucher de vos enfants et que tout se transforme en crise, même manger, il est fortement suggéré de prendre du recul et de s’outiller.

Aussi simple que de connaître les valeurs fondamentales, non-négociables qui guident votre vie et vos décisions.

Les employeurs dans tout ça?

Les employeurs sont en droit de se demander en quoi ils sont responsables de former leurs employés dans un domaine que l’on appelle les « compétences molles » (soft skills). Je peux comprendre leur questionnement.

Voici trois réalités:

  1. Les coûts liés à la non connaissance de soi sont EXORBITANTS en perte de productivité et en assurance.
  2. Former c’est responsabiliser.
  3. Les employeurs, gestionnaires et superviseurs sont aussi des humains qui souvent se connaissent mal. Formez-vous pour comprendre l’importance de former les autres.

Aussi, dans une vision plus philosophique des choses, une entreprise à une fonction et une responsabilité sociale indéniable. On parle toujours de son apport économique, il y a bien plus que ça, tout le monde le sait, mais on en parle peu!

La formation c’est une forme de prévention contre l’épuisement professionnel.

Prendre soin c’est considérer et connaître le facteur humain d’une entreprise.

Joyeux printemps,

 

Cathy Dumont, formatrice et conférencière

 

Quel est l’indice de bien-être dans votre milieu de travail?

Climat de travail

Y a-t-il de la tension dans l’air? Si oui, comment calmer le jeu? Pas si simple!

Les relations inter-collègues ressemblent parfois aux relations d’une bande d’enfants dans une cours d’école. L’intimidation y est présente et la loi du plus fort y règne au détriment de la collaboration. Comment transformer cette situation? Surtout pas en la balayant en dessous du tapis de l’entrée!

Souvent, lorsqu’un gestionnaire sonne l’alarme, il y a déjà quelques dégâts. Un climat de travail difficile ne se met pas en place du jour au lendemain, il est le résultat d’une suite de situations nocives qui se sont accumulées au fil du temps. Faudrait pas croire qu’une intervention ciblée suffit. Le climat de travail c’est comme l’air que l’on respire, ça nous nourrit à chaque respiration tout en étant intangible: on l’absorbe sans s’en rendre compte, un peu comme notre corps respire sans y penser.

Pourquoi s’intéresser au climat de travail?

Parce que c’est indispensable, point à la ligne. Ne pas s’en préoccuper c’est laisser son monde s’asphyxier lentement mais sûrement! Et, croyez-le, cela influence négativement la réputation de l’entreprise et sa productivité.

Saviez-vous que…

Saviez-vous que 80% des plaintes de harcèlement psychologique au travail présentée à la Commission des normes du travail ne répondent pas au 5 conditions essentielles pour être considérée comme telle? Qu’en est-il alors? Un grave manque au niveau des compétences relationnelles, ce fameux savoir-être qui sépare les hommes des enfants.

Suggestion de prévention:

  • Publication d’un cadre clair tant qu’aux règles liées au respect accordé à tous
  • Soyez logique dans vos nominations et préparer le terrain
  • Communiquer adéquatement les changements et préparer le terrain
  • FORMATION CONTINUE
  • Activités mieux-être

Suggestion d’intervention:

  • Sondage sur la climat de travail
  • Diagnostique
  • Plan d’action (Amélioration des pratiques de gestion, programme de formation concernant le développement des compétences relationnelles, coaching, suivi, évaluation)

Outils

Dans le document: Comprendre et prévenir le harcèlement psychologique au travail, vous trouverez un auto-diagnostique rapide à la page 26 et 27 ainsi qu’un exemple de déclaration d’engagement de l’employeur.

 

Pour terminer, sachez qu’un groupe de personnes non encadré par des balises claires concernant le savoir-être, s’auto-organise, se donne des règles. Malheureusement, le contrat tacite qui se crée entre les individus est rarement basé sur de grandes valeurs. J’aimerais vous expliquer pourquoi, j’ai des éléments de réponses, je vous présente le tout lors d’un prochain article! D’ici ce temps là, si vous avez des explications que vous aimeriez partager, je vous invite à prendre part à la discussion via Facebook!

Cathy Dumont

 

Conférencière très intéressante et très enthousiaste. C’est intéressant d’avoir du théorique et du pratique. Utile autant dans la vie professionnelle, que dans la vie personnelle.

Très intéressant, cette formation aidera plusieurs employé(e)s à observer les symptômes du stress surtout dans les périodes de travail intenses… Merci pour cette initiative! 

Cathy Dumont a su capter notre attention du début jusqu’à la fin. J’ai beaucoup apprécié l’interaction avec le groupe, son dynamisme, son charisme et sa répartie. Bon travail!